Skip to main content
Sales Support


Qu’est-ce que le terrain ?

Une campagne de terrain est l'acte de sensibilisation individuelle des électeurs. Elle se fait traditionnellement par le biais de visites à domicile et de campagnes téléphoniques, mais en raison de la pandémie actuelle, la façon dont les partis politiques peuvent mener leurs campagnes sur le terrain a fortement changé. 

Votre stratégie sur le terrain comportera plusieurs phases :

  • Identification des électeurs
  • La persuasion des électeurs 
  • Get-Out-The-Vote (GOTV), ou Appel au vote

Le but ultime de votre campagne de terrain est de contacter les électeurs, d'identifier ceux qui soutiennent votre parti ou candidat et de les inciter à voter pour en leur faveur le jour du scrutin. 

Une campagne de terrain réussie nécessite un équilibre délicat entre la collecte de données et la narration. Lorsque vous créé votre audience, vous devez d'abord examiner les tendances historiques du vote, les données démographiques, les quartiers à forte participation, les électeurs absents, etc., puis créer des segments cibles auxquels vos bénévoles pourront s'attaquer. Tout au long de votre campagne, ces audiences changeront et se développeront en fonction de la façon dont les électeurs interagissent avec votre histoire et du récit que vos bénévoles partagent lors de leurs rencontres avec vos électeurs cibles. 

Bien qu'il y ait une immense valeur dans la connexion de personne à personne pendant les trois phases de votre stratégie sur le terrain, vous pouvez facilement adapter vos tactiques à la situation actuelle pour déployer votre campagne de terrain en ligne - et voici comment.

Comprendre vos électeurs et les données que vous avez recueillies

Dans chaque campagne, il est important de comprendre qui sont vos électeurs et quelles données ils ont partagées en dehors des données électorales. Cela est d'autant plus important dans un monde où il n'est pas possible d'entrer en contact avec vos électeurs en personne. Soyez plus intelligent avec les données que vous collectez, au lieu de vous contenter d'en collecter davantage. Les équipes de campagne qui réussissent savent exactement pourquoi elles ont besoin de chaque ensemble de données qu'elles collectent et en quoi elles seront précieuses pour leur campagne. 

Donnez un sens aux données dont vous disposez, analysez-les et regroupez-les pour brosser un tableau plus complet des électeurs qui se trouvent derrière votre base de données. Ce sont les personnes qui se trouvent derrière les données qui comptent le plus, qu'elles soient des électeurs, des partisans ou des bénévoles.

Voici quelques questions importantes auxquelles vous devez réfléchir lorsque vous planifiez votre campagne de terrain virtuelle.

  • Quelles sont les données démographiques cibles ? 
  • Quels sont les quartiers où le taux de participation est le plus élevé ? 
  • Avez-vous besoin de recueillir des données supplémentaires pour communiquer avec vos partisans ?
  • Quelles sont les questions qui intéressent le plus vos partisans ?
  • Quels sont les partisans à qui vous pouvez distribuer des responsabilités ?

Tactiques pour communiquer avec vos électeurs

Procéder à l'identification des électeurs sans pouvoir leur parler en personne peut sembler décourageant, mais c'est possible. Il est essentiel de communiquer avec les électeurs là où ils se trouvent ; certains peuvent répondre sur les plateformes de réseaux sociaux, d'autres peuvent répondre à des appels ou à des SMS, sans oublier la stratégie traditionnelle de sensibilisation par email. Tous ces outils vous permettront d'avoir des conversations individuelles et de masse, et chacune de ces interactions doit refléter les données que vous possédez sur vos électeurs. 

 Si la communication avec vos électeurs s'est déplacée vers des espaces virtuels, faisant passer les rassemblements, les collages d'affiches et les campagnes de porte à porte comme des souvenirs lointains, il existe encore des moyens de faire tout cela numériquement. Avant d'annuler un événement en personne que vous aviez déjà prévu, réfléchissez de manière créative à la manière dont vous pouvez transformer votre contenu pour le faire consommer virtuellement. Vous pouvez consulter nos tactiques et stratégies pour organiser des événements virtuels ici.

Découvrez plus en détail les tactiques pour contacter vos électeurs en ligne dans cet article

Organiser les procurations

Un vote exprimé par une personne qui ne peut ou ne veut pas se rendre dans un bureau de vote et qui confie la responsabilité de voter en son nom à une autre personne est un vote par procuration. Ces électeurs sont généralement plus âgés et peuvent être en service dans l'armée ou vivre à l'étranger. Avec la distanciation physique désormais en vigueur en France, la composition démographique des électeurs votant par procuration va changer radicalement. Avant le COVID-19, les programmes de vote par procuration étaient souvent mis au second plan dans les stratégies de campagne, mais cela ne peut plus être le cas aujourd'hui. Notamment au vu du taux d’abstention record des récentes élections.

Créer un programme de procuration est un excellent moyen de faire en sorte qu’un maximum de vos sympathisants puissent exprimer leur vote. Votre rôle va se diviser en 2 parties :

  • Fournir toutes les informations sur la procédure de demande de procuration, et encourager vos électeurs potentiels à effectuer la démarche
  • Mettre en relation les bénévoles qui seraient d’accord pour porter la procuration d’un autre sympathisant dans le cas ou ils ne pourraient compter sur un proche. 

Vous pouvez ainsi créer une page contenant toutes les informations utiles sur le vote par procuration, et permettant à votre communauté de soit trouver quelqu'un pour porter leur procuration, soit porter la procuration de quelqu’un d’autre. Il vous faudra recueillir impérativement la commune et le nom du bureau de vote de vos électeurs car une procuration ne peut être exercée que par quelqu’un votant dans la même commune (mais différents arrondissements dans les grandes villes). Il faut aussi savoir qu’un électeur ne peut porter qu’un nombre limité de procurations : une pour une personne résidant en France et une pour une personne vivant à l’étranger, ou deux pour deux personnes résidant à l’étranger. Il vous faudra donc recruter massivement pour ce programme, mais c’est une excellente opportunité d’identifier les personnes qui sont sûres d’aller voter. 

Lors de la mise en relation, assurez-vous de bien rappeler à chaque partie ses engagements; 

  • l’électeur établissant une procuration doit remplir un formulaire et le déposer en personne dans une des institutions éligible (idéalement 1 à 2 semaines avant l’élection au plus tard), 
  • la personne portant la procuration aura besoin du nom de l’électeur et de celui de son bureau de vote (aucun autre document nécessaire), et doit s’engager à respecter les choix de vote de l’autre électeur. 

Vous pouvez mettre en place des rappels automatiques par email pour encourager chaque partie à effectuer les bonnes démarches au bon moment. Vous pouvez aussi décider d’appeler ou envoyer un SMS aux porteurs de procurations le jour du vote pour éviter les oublis et/ou confirmer qu’ils ont voté.

Stratégie d’appel au vote (ou GOTV)

L’appel au vote - en anglais, GOTV (Get Out the Vote) est la phase finale d'une campagne électorale. Moins développée en France, elle est souvent très avancée et clé dans les pays anglo-saxons. À ce stade, vous avez terminé les phases d'identification et de persuasion des électeurs, et vous vous concentrez maintenant uniquement sur l'incitation de vos partisans à aller voter. Le but du jeu est de s'assurer que chacun de vos partisans identifiés vote effectivement pour vous.

Cette phase de la campagne est normalement la dernière semaine avant l'élection et s'appuie généralement sur des engagements en personne, depuis les visites des candidats jusqu'aux campagnes de porte à porte, en passant par tout ce qui se trouve entre les deux. En période de distanciation physique, les campagnes devront repenser la façon dont elles approchent cette étape, qui s’étend jusqu’au vendredi précédant l’élection à minuit en France - après cela, contacter les électeurs est interdit. 

Comme pour toutes les autres phases de vos efforts de terrain, votre programme GOTV doit être ciblé - vous devez vous assurer que vous encouragez vos partisans, et seulement vos partisans, votent. Votre programme GOTV ne sera pas aussi efficace si vous contactez tous les électeurs, y compris ceux de vos adversaires. Comme pour votre programme de vote par procuration, vous devez être prêt à cibler et à mettre à jour vos audiences en fonction des données que votre équipe recueille sur les électeurs qui ont déjà voté. Cela permettra à la campagne de uniquement contacter les personnes qui sont indécises ou peu motivées à aller voter.

Conduire une campagne d’appel téléphonique, et de rappels par email sur l’importance de l’enjeux, seront deux des atouts à votre portée pour réussir cette dernière phase de votre campagne. Pour découvrir comment déployer cela concrètement dans NationBuilder, rendez-vous sur cet article

Share this post

Recent posts




Be the first to comment

Wrap code snippets in <code></code> tags.
Please check your e-mail for a link to activate your account.