Skip to main content
Sales Support

Amnesty Indonésie cherche à obtenir justice en temps de crise

En passant de la rédaction de lettres à la mise en ligne de pétitions, Amnesty Indonésie a augmenté de 70 % le nombre de ses sympathisants tout en défendant les droits des communautés vulnérables et marginalisées.

 

By Jane St. John

Chiffres clés

  • 50K
  • signatures de pétitions
  • 128K
  • sympathisants
  • 15.7K
  • bénévoles

Amnesty International est un mouvement global qui lutte contre l'injustice et fait campagne pour les droits de l'homme partout dans le monde. Sa branche indonésienne, créée en 2017, a pour objectif essentiel de protéger les défenseurs des droits humains, la liberté d'expression et le droit de se réunir pacifiquement face à la répression gouvernementale et à l'usage excessif de la force. Lorsqu'Amnesty Indonésie a publié son programme en 9 points pour les droits humains avant l'élection présidentielle indonésienne du printemps 2019, son objectif était de s'assurer que les élus ne se contenteraient pas de protéger en priorité ces droits fondamentaux, mais qu'ils s'attaqueraient aussi spécifiquement aux violations des droits humains des groupes marginalisés, notamment les femmes et les membres de la communauté LGBTQ+.

Avec une solide expérience dans la défense des droits de l'enfant, Elizabeth Nugraha a rejoint l'équipe d'Amnesty Indonésie en tant que responsable de l'organisation numérique. Elle a commencé par créer une infrastructure numérique à même de générer un engagement plus important, essentiel pour le succès des futures campagnes. Travaillant main dans la main avec Lison Laissus, sa responsable de compte NationBuilder, elle a pu mieux obtenir de nouvelles perspectives et faire émerger des tendances concernant leur base de sympathisant, ce qui a permis de développer une nouvelle stratégie à l’impact significatif pour la mission d'Amnesty Indonésie.

“Lison m’a donné beaucoup d’idées sur la façon de structurer les actions et initiatives dans le cadre de nos campagnes, et aussi sur la façon d'aller de l'avant en engageant les sympathisants et les bénévoles qui sont vraiment essentiels pour notre organisation", dit Elizabeth. "Cela nous a permis d'atteindre nos objectifs globaux beaucoup plus facilement, notamment en comprenant qui sont nos sympathisants et les sujets qui les intéressent vraiment”.

Feature
  • Pages Action pré-construites

  • Les organisations utilisent NationBuilder pour créer des pétitions, pages événement, et plus qui sont efficaces et ce en quelques minutes—sans devoir coder.

Après avoir renforcé la base de données de l'organisation, Elizabeth a pu se concentrer sur les stratégies d'engagement en ligne et hors ligne, mettant en place par exemple une campagne de rédaction de lettres pour interpeller les responsables politiques et les pousser à respecter les neuf points du programme d'Amnesty Indonésie en matière de droits de l'homme. La campagne annuelle "Écrire pour les droits", menée par toutes les sections d'Amnesty International, a offert une occasion idéale de réengager les sympathisants en utilisant une stratégie qu'ils n'avaient jamais essayée auparavant au niveau local. Pour que la demande soit aussi pertinente que possible pour leur public indonésien, ils ont relié chacun des neuf points à huit cas différents de violations spécifiques afin de mettre en lumière la nécessité de défendre les droits des femmes, des défenseurs des droits de l'homme, des citoyens LGBTQ+ et de la planète elle-même (contre les pratiques de corruption dans l'industrie de l'huile de palme).

Entre septembre et décembre 2019, non seulement la campagne a atteint son objectif d'envoyer près de 5 000 lettres - soit le double du nombre obtenu lors de la campagne précédente - mais elle a également bénéficié d'une attention médiatique inattendue. Les vingt bénévoles qui ont livré ces milliers de cartes postales au Parlement le 10 décembre ont été rejoints par de nombreux membres de la presse qui étaient là pour couvrir l'événement et, en fin de compte, sensibiliser davantage aux problèmes que la campagne mettait en lumière.

Elizabeth déclare : "Durant cette période [de septembre à décembre], nous avons organisé plus de 20 événements. C'était une bonne occasion pour nous de collaborer très étroitement avec nos bénévoles, car nous avions remarqué, grâce à NationBuilder, que beaucoup de gens nous exprimais leur souhait de s’engager en tant que bénévoles, mais jusqu'alors, nous n'avions pas de programme pour répondre à ce besoin. Cette campagne de lettres était un excellent moyen de commencer"

La campagne a eu des répercussions qui ont dépassé les simples progrès réalisés dans la poursuite des objectifs d'Amnesty Indonésie, comme le montrent certaines actions notables que le gouvernement a entreprises peu après. Dans le cas d'un défenseur des droits de l'homme (et enquêteur sur la corruption) qui avait été aveuglé par une attaque à l'acide, le président a ordonné une enquête plus approfondie sur son cas, qui était suspicieusement stagnant avant la campagne. Dans le cas d'une enseignante victime de harcèlement sexuel de la part de son patron et presque emprisonnée pour avoir enregistré l'incident, le Président lui a accordé l'amnistie, validant ainsi la stratégie d'Amnesty Indonésie qui consiste à faire pression sur l'opinion publique pour que les responsables politiques rendent des comptes.

Lorsque la pandémie du COVID-19 a commencé au début de l'année 2020, Elizabeth et son équipe ont été confrontés au même défi que les autres activistes du monde entier, en particulier ceux qui s'appuient sur les événements en personne. Comme elle le décrit, "En Indonésie, la manière la plus efficace de s'engager avec les gens est en fait le face à face. Je pense que c'est un peu différent pour des pays comme l'Australie ou les États-Unis, où les gens sont déjà habitués à signer des pétitions et à agir en ligne. L'Indonésie est un contexte très différent, surtout en ce qui concerne les droits de l'homme. Beaucoup de gens ne veulent pas être impliqués parce qu'il y a des cas où des personnes sont poursuivies ou risquent la prison simplement pour avoir exprimé pacifiquement leurs pensées, surtout ces dernières années. C'est donc un défi énorme pour nous".

Feature
  • icon-smarter-data.png
  • Filtres et ciblage personnalisé

  • Les organisations utilisant NationBuilder ont accès à des filtres avancés pour atteindre efficacement leurs partisans.

Néanmoins, face à la lenteur de la réaction du gouvernement indonésien à la crise COVID-19, Amnesty Indonésie a lancé une pétition en mars pour protéger les travailleurs médicaux sous-équipés - dont quinze sont morts du virus dans les quelques semaines qui ont suivi l'épidémie. En collaboration avec les infirmières nationales et les associations de pharmaciens, ils ont recueilli plus de 7 000 signatures au début du mois d'avril, un résultat impressionnant compte tenu de la nature peu commune des pétitions en ligne en Indonésie. En réponse à cette pression, le gouvernement s'est engagé à mettre de côté plus de 100 000 dollars pour l'achat de fournitures médicales dans un premier temps.

En plus de Whatsapp, Elizabeth a utilisé Twitter non seulement pour faire connaître la pétition, mais aussi pour recruter encore plus de partisans dans sa base de données NationBuilder. Après avoir examiné les résultats des communications envoyées via NationBuilder par rapport aux messages partagés via leurs comptes de médias sociaux, elle a fait le constat suivant : "J'ai remarqué que l’analyse de notre service de communication concernant les sujets qui intéressent le plus nos sympathisants était un peu différente de la mienne. Les sujets qui étaient populaires auprès de [mon audience] ne l'étaient pas sur Twitter, et vice versa. Nous nous sommes demandé combien de sympathisants d'Amnesty International étaient également des utilisateurs de Twitter. Et nous avons découvert que sur les 70 000 sympathisants listés dans NationBuilder et les 20 000 personnes identifiés comme utilisateurs de Twitter, seulement 127 personnes étaient à la fois des sympathisants et sur Twitter".

Sachant qui avait interagi avec leur compte sur Twitter mais ne s'était pas encore inscrit en tant que sympathisant sur leur site web, ils ont profité de l'occasion pour faire circuler leur pétition à chaque personne par message privé et les inciter à s'inscrire. Sur les 4 000 premiers utilisateurs de Twitter qu'ils ont contactés, plus de 20 % se sont convertis en sympathisants sur leur site, ce qui est largement conforme à leur objectif d'atteindre 17 à 20 % de conversion - un résultat qu'ils espèrent continuer à égaler à mesure qu'ils gagnent de nouveaux followers.

"Ce que j'aime le plus dans NationBuilder, c'est de pouvoir comprendre beaucoup mieux qui sont nos sympathisants ", déclare Elizabeth. "Maintenant, nous les avons vraiment segmenté en fonction de leur intérêt pour les thèmes de notre campagne, et cela nous aide à identifier ce sur quoi nous pouvons continuer à travailler. Le fait de pouvoir cibler nos messages a également décuplé notre taux d'ouverture et de clics. Pour moi, cela a été très excitant - je suis devenu la geek de NationBuilder au bureau".

Son travail a plus que payé : à la mi-juin 2020, Amnesty Indonésie a déjà atteint son objectif de croissance annuel, tant pour les sympathisants que pour les bénévoles.

Share this story

Trusted by over 9,000 customers in 112 countries

Green for All
Sandy Hook Promise
Rainforest Action Network
Telefonica
NRDC

The NationBuilder Year in Review 2021

Lifting up a year of leadership

Read the Year in Review

Start a free trial or RSVP for a live demo

You can also call us at 1-213-992-4809