Skip to main content

Comment mener son parti à la victoire en 31 jours

Découvrez comment La République en Marche a changé la face du parlement français en seulement un mois grâce à des stratégies et outils numériques sophistiqués

Images: courtoisie d'Emmanuel Macron et En Marche

Chiffres clés

  • 31
  • jours
  • 378
  • nations déployées
  • 359
  • candidats élus

Quand Emmanuel Macron a remporté la présidence française avec 66.1% des suffrages en mai 2017, il est entré dans l’histoire de bien des manières. Il était non seulement le plus jeune candidat à jamais avoir été élu à ce poste, mais aussi le premier à se voir confier la lourde tâche de préparer un tout nouveau parti, La République En Marche, à gagner les élections législatives dans la foulée.

A n’importe quel autre moment de l’histoire, cette tâche aurait été insurmontable. Mais Emmanuel Macron et ses candidats avaient à leur disposition - en plus de leur optimisme, et de l’appétit des Français pour le changement - un outil numérique sophistiqué pour organiser leurs efforts de campagnes : la solution ‘Network’ de NationBuilder. En quelques jours seulement, ils ont pu bâtir une infrastructure numérique solide pour déployer leurs campagnes partout en France, et permettre à des centaines de candidats aux origines, parcours, et familles politiques différentes, de pouvoir chacun mener leurs opérations de manière autonome, tout en restant unis derrière la bannière En Marche.

Fonctionnalités

Le 11 mai, l’objectif fixé était de déployer 400 nations avant le 24 mai, comprenant la mise à disposition pour chacune des nations d’une liste de partisans, de tags géographiques partagés, et de modèles de pages et d’emails orientés vers la prise d’action, prêts à être personnalisés. En bref, tous les outils nécessaires pour recruter des bénévoles et convaincre la population à l’aide d’une campagne ‘grassroot’. A cette date, 378 nations étaient en place, prêtes à l’emploi et en route vers la victoire.

La République en Marche a ainsi  gagné 359 sièges à l’élection législative de mi-juin, lui offrant une majorité décisive au sein des 577 membres de l’Assemblée Nationale.

[LREM] avait des objectifs colossaux - mais grâce à cette ambition, il a réussi à obtenir des résultats spectaculaires. Au lieu de miser sur une stratégie oú le parti subvient à tous les besoins des candidats et communique avec eux individuellement, LREM a opté pour un modèle distribué, pensant en centaines plutôt qu’en dizaines. 

Il était essentiel pour eux de réussir la promotion de leur infrastructure, parce qu’il y avait énormément de candidats, dont beaucoup manquaient de collaborateurs pour pouvoir tout gérer en interne. Leur infrastructure numérique a donc joué un rôle significatif dans leur succès. 

-Flore Blondel-Goupil, Directrice du Développement commercial Europe chez NationBuilder

Be the first to comment

Wrap code snippets in <code></code> tags.
Please check your e-mail for a link to activate your account.