Skip to main content
If you are organizing essential services or emergency response to COVID-19, activate your free account

Comment le PTB, parti qui a le vent en poupe, a gagné 35 sièges au parlement Belge

Le Parti du Travail belge, qui a mené de massives campagnes d'appels téléphoniques ciblées pour mobiliser les électeurs en amont des élections locales et nationales, est devenu l'un des 5 premiers partis de Belgique. 

By Jane St. John

metrics

  • 5,000
  • bénévoles recrutés
  • 12
  • candidats élus in à la Chambre des Représentants
  • 43
  • sièges au parlement

🇬🇧Read this in English

Alors que de nombreux partis belges de gauche ont subi des revers lors des élections régionales, nationales et législatives du printemps 2019, un parti a presque doublé son score en recueillant près de 9% des voix, faisant passer son nombre de députés de deux à douze, gagnant même son premier siège au Parlement européen. Le PTB, également connu sous le nom de Parti du Travail de Belgique, a attiré l'attention internationale il y a tout juste un an lorsqu'il a remporté plus de quinze pour cent des voix dans plusieurs villes lors des élections locales de 2018. Après deux ans de campagnes réussies, la PTB est un parti en plein essor, et sa croissance rapide et constante doit tout autant aux tactiques d'organisation expertes du parti qu'à l'appétit du pays pour les candidats 'anti-establishment'.

Sous le slogan "Les gens d'abord", le PTB se concentre à la fois sur la lutte contre le changement climatique et contre les politiques d'austérité, d'une manière qui a fortement attiré l'attention de nombreuses communautés locales. En ce qui concerne leur succès, Enio Serluppens, webmaster du parti et organisateur local, déclare : " Grâce au travail de nos bénévoles, à notre dévouement et au plan détaillé que nous avons présenté, nous avons réussi à convaincre beaucoup de gens que [la combinaison] d'un programme social et climatique est viable ; que c'est possible ".

Comme il s'agit encore d'un parti modeste qui n'a pas traditionnellement bénéficié du soutien des médias grand public, une grande partie du travail du PTB a été orienté autour des tactiques de base et de l'établissement de relations individuelles ou, comme le dit Serluppens, " vraiment [écouter] les gens et [essayer] de travailler individuellement avec eux ". Avant le début du cycle électoral de 2018, l'équipe du PTB a donc commencé à bâtir un réseau de nations - quarante au total - sur NationBuilder, où il pourrait mener des campagnes locales ciblées et donner à davantage de volontaires les moyens d'accomplir le travail qui les attend.

Feature
  • Partage de tag

  • Les partis politiques qui utilisent NationBuilder se servent du partage de tags pour aider les sections locales à maintenir leurs stratégies d'organisation en accord avec les équipes nationales.

Ces douzaines de nations étaient animées par des organisateurs locaux que Serluppens et son équipe ont formés personnellement par vidéoconférence, et à mesure que le parti distribuait la direction et continuait à s'organiser, ils disposaient d'une source centralisée d'information constamment mise à jour sur ce qui fonctionnait, ce qui ne marchait pas et quels types de tactiques pouvaient aider le parti dans son ensemble à s'organiser en vue des élections nationales.

Ils ont trouvé un outil puissant pour amplifier leurs efforts en CallHub, qu'ils ont utilisé dans les cycles électoraux local et fédéral pour des campagnes téléphoniques - une pratique qui, bien que courante aux États-Unis, était souvent perçue en Belgique comme trop intrusive, et qui nécessitait une approche très spécifique et localisée pour réussir à connecter avec les gens qu'ils visaient.

"Ça a rapproché les gens", dit Enio Serluppens. "Les gens se sont vraiment engagés avec nous [et étaient disposés] à se porter volontaires pour d'autres choses comme accrocher une affiche, venir à une manifestation, ou signer une pétition."

L'ensemble de l'opération était relié à une base de données NationBuilder entièrement intégrée, qu'ils ont segmentée en différents niveaux d'engagement, chacun pouvant être filtré par localisation, sauvegardé sous forme de liste et synchronisé avec CallHub comme outil pour que les bénévoles puissent passer les appels.

Selon Serluppens, "NationBuilder a beaucoup aidé grâce à l'utilisation facile de la sélection des différentes personnes et des filtres. A partir du moment où vous décidez,'ok, c'est une sélection sur laquelle la campagne est d'accord, c'est un groupe que nous voulons cibler', c'est vraiment facile à mettre en place et à travailler machinalement."

Maintenant que le PTB est le cinquième plus grand parti en Belgique avec 43 sièges élus au parlement, il est dans une meilleure position pour renforcer les groupes locaux, accroître sa visibilité et continuer à faire avancer son programme avec des pétitions et des journées d'action. Le travail n'est jamais terminé, mais ils dans une position idéale pour continuer à grandir.

"Au lieu de vivre de campagne en campagne, nous sommes un parti politique qui n'est pas d'accord avec la politique d'austérité ", dit Serluppens. "On ne va pas juste voter tous les six ans. Nous voulons travailler avec les gens tous les jours et lutter avec eux contre l'austérité. C'est plus qu'un simple " vote " ; nous voulons engager les gens dans la politique au quotidien en travaillant avec eux pour changer les choses."

Share this story

Trusted by over 9,000 customers in 112 countries

Jacinda Ardern
Democratic Municipal Officials
Maryland GOP
Mass GOP
Unite America
Liberal Democrats
Les Republicains
PC
Australian Labour
Wildrose

Download the NationBuilder Year in Review 2019